EDITO

     Du 15 au 19 septembre, l’Aquilone vous propose, en forme d’expo, de film, de débat et de concert, un sujet un peu occulté par les média ( priorité à Daech et aux attaques terroristes) : je veux parler de la Palestine. Il y a un siècle, bien malin était l’écolier qui pouvait situer cette région sur une carte. Quant à l’Etat d’ Israël, il n’existait pas encore.

Aujourd’hui, le plus cancre des potaches sait, via la TV et les réseaux sociaux, qu’entre ces deux communautés, juive et arabe, ça barde méchamment. J’en reviens à l’actualité et à une stratégie vieille comme le monde : la construction d’un mur censé protéger un peuple de ses ennemis. Pour mémoire, la grande muraille de Chine, la plus ancienne ; la capitale de l’Allemagne, divisée par deux par les alliés, après la 2e guerre mondiale : le mur de Berlin. Dernier en date, le mur qui devrait séparer les USA du Mexique, dernière fantaisie de Donald Trump.

Ne pas oublier dans la liste, le mur érigé par l’Etat d’Israël, le séparant de son voisin, la Palestine. Où est l’erreur ? C’est bien la Palestine qui, victime d’une volonté  d’expansion du plus fort, a été colonisée : qui est l’agresseur ? Ce faisant, le mot  » ghetto » reprend du sens, pourtant, mémoire de la Shoah !  50 ans de sang versé et de souffrance pour un petit peuple qui rêve de paix et de reconnaissance. Il a mon soutien.

Marcelle Imhauser


 

Concert de soutien

Concert de soutien à la cause palestinienne Avec la participation de Najib Amazigh, El Hassan Chatar et d’autres artistes. Souper palesti

Projection

Projection du film documentaire « Quand le vent est au blé » de Marie Devuyst (2016) Projection en présence de la réalisatrice suivie

Conférence-débat

Conférence-débat: “Quelle politique européenne sur le conflit israélo-palestinien?” Avec Gwenaëlle Grovonius. Gwenaëlle Grovonius